15 jours de fêtes au Nouvel An

Fêter le dragon

Durant ces quinze jours de fêtes du Nouvel an chinois, nombreux sont les us et coutumes traditionnels dans chaque région de l’Empire du Milieu. Il y a des choses à faire et d’autres à ne pas faire pour les chinois, comme par exemple, parler de la mort ou être grossier. Ces quinze jours annoncent également l’arrivée du printemps et les gens n’hésitent pas à allumer volontairement des bougies pour attirer la longévité. Aussi, il est bon de ne pas balayer devant sa porte durant cette période (excepté du seuil vers l’intérieur ou à condition d’évacuer les poussière par la fenêtre ou par une porte de derrière), cela fait fuir la chance de la maison. Enfin, quand on casse de la vaisselle à cette période l’on doit prononcer sur le champ, le mot paix.

La veille du Nouvel An Chinois

Tout d’abord, la fête commence la veille du réveillon par un repas regroupant tous les membres de la famille autour d’une table. C’est l’occasion de se rassembler. Cela a beaucoup de significations pour les chinois et quand un membre de la famille ne peut être présent, il est de coutume de laisser une chaise vide pour marquer sa présence. Durant cette soirée, les enfants reçoivent les fameuses enveloppes rouges du Nouvel An (voir l’article précédent). Concernant les plats, ils sont variés, colorés et censés amener la chance pour la nouvelle année, rien n’est choisi au hasard… les légumes pour l’intelligence et la spiritualité, le poulet pour la santé, le poisson, les crevettes et la viande pour la réussite. Les lentilles et les raviolis par exemple, appellent la prospérité par leurs formes. Un plateau spécial de fruits sec et de sucreries est également destiné aux proches et aux amis, invitant à la réunion et au rassemblement. Enfin, rester debout toute la nuit est censé permettre aux parents d’avoir une longue vie.

Les 15  jours marquants du Nouvel An Chinois

Il est de tradition, lors du deuxième jour, de prier les ancêtres, les dieux, d’aller voir les amis pour leur souhaiter la bonne année et surtout d’être agréable avec les chiens. Le troisième et quatrième jour, les gendres peuvent exprimer leurs vœux à leurs beau-parents, en sachant qu’on ne doit pas déranger les souris qui marient leurs enfants le soir, ce qui signifie aller au lit plus tôt. Le cinquième jour, appelé WOO, on reste à la maison pour accueillir le dieu de la richesse. Du sixième au dixième jour, les ballades et visites chez les amis comme au temple sont un rituel immuable, sans oublier que le 7ème jour on mange des nouilles et du poisson cru pour la longévité, tout en faisant des offrandes à l’Empereur de Jade. Du dixième au douzième jour, il est bon d’inviter sa famille et les amis à dîner. Le treizième jour, l’on mange uniquement du riz associé à des feuilles de moutarde. Et enfin, le quatorzième jour est dédié à la fameuse préparation des lanternes rouges pour l’unique et dernier jour, le lendemain, soit le 15ème.

Danse du lion et danse du Dragon

Ces célébrations légendaires sont censées éloigner les mauvais esprits et protéger. Ils appellent la chance et un meilleur destin. La tradition de la danse du lion veut que le dragon dévore un chou vert tout en recrachant ses feuilles pour garder le fameux paquet rouge situé à l’intérieur, ceci sur un rythme effréné de percussions et de tambours. La danse du dragon quant à elle, est un également un symbole fort de ces fêtes, digne d’un animal légendaire vénéré pour apporter la force, la chance et le courage. Les pétards associés aux bruits de percussions font partie de la fête pour faire fuir les mauvais esprits.

Article : Xuanji.fr