15 jours de fêtes au Nouvel An

Fêter le dragon

Durant ces quinze jours de fêtes du nouvel an chinois, nombreux sont les us et coutumes traditionnels dans chaque région de l’Empire du Milieu. Il y a des choses à faire et d’autres à ne pas faire pour les chinois, comme par exemple, parler de la mort ou être grossier. Ces quinze jours annoncent également l’arrivée du printemps et les gens n’hésitent pas à allumer volontairement des bougies pour attirer la longévité. Aussi, il est bon de ne pas balayer devant sa porte durant cette période (excepté du seuil vers l’intérieur ou à condition d’évacuer les poussière par la fenêtre ou par une porte de derrière), cela fait fuir la chance de la maison. Enfin, quand on casse de la vaisselle à cette période l’on doit prononcer sur le champ, le mot paix.

La veille du Nouvel An Chinois

repas3Tout d’abord, la fête commence la veille du réveillon par un repas regroupant tous les membres de la famille autour d’une table. C’est l’occasion de se rassembler. Cela a beaucoup de significations pour les chinois et quand un membre de la famille ne peut être présent, il est de coutume de laisser une chaise vide pour marquer sa présence. Durant cette soirée, les enfants reçoivent les fameuses enveloppes rouges du Nouvel An (voir l’article précédent). Concernant les plats, ils sont variés, colorés et censés amener la chance pour la nouvelle année, rien n’est choisi au hasard… les légumes pour l’intelligence et la spiritualité, le poulet pour la santé, le poisson, les crevettes et la viande pour la réussite. Les lentilles et les raviolis par exemple, appellent la prospérité par leurs formes. Un plateau spécial de fruits sec et de sucreries (photos ci-dessus) est également destiné aux proches et aux amis, invitant à la réunion et au rassemblement. Enfin, rester debout toute la nuit est censé permettre aux parents d’avoir une longue vie.

Les 15  jours marquants du Nouvel An Chinois

nv 2015Il est de tradition, lors du deuxième jour, de prier les ancêtres, les dieux, d’aller voir les amis pour leur souhaiter la bonne année et surtout d’être agréable avec les chiens. Le troisième et quatrième jour, les gendres peuvent exprimer leurs vœux à leurs beau-parents, en sachant qu’on ne doit pas déranger les souris qui marient leurs enfants le soir, ce qui signifie aller au lit plus tôt. Le cinquième jour, appelé WOO, on reste à la maison pour accueillir le dieu de la richesse. Du sixième au dixième jour, les ballades et visites chez les amis comme au temple sont un rituel immuable, sans oublier que le 7ème jour on mange des nouilles et du poisson cru pour la longévité, tout en faisant des offrandes à l’Empereur de Jade. Du dixième au douzième jour, il est bon d’inviter sa famille et les amis à dîner. Le treizième jour, l’on mange uniquement du riz associé à des feuilles de moutarde. Et enfin, le quatorzième jour est dédié à la fameuse préparation des lanternes rouges pour l’unique et dernier jour, le lendemain, soit le 15ème.

Danse du lion et danse du Dragon

danse du lionCes célébrations légendaires sont censées éloigner les mauvais esprits et protéger. Ils appellent la chance et un meilleur destin. La tradition de la danse du lion veut que le dragon dévore un chou vert tout en recrachant ses feuilles pour garder le fameux paquet rouge situé à l’intérieur, ceci sur un rythme effréné de percussions et de tambours. La danse du dragon quant à elle, est un également un symbole fort de ces fêtes, digne d’un animal légendaire vénéré pour apporter la force, la chance et le courage. Les pétards associés aux bruits de percussions font partie de la fête pour faire fuir les mauvais esprits.

Article : Xuanji.fr

La veille du nouvel An chinois

gastronomieLa veille du Nouvel An lunaire est considérée comme le moment le plus important au cours duquel tous les membres de la famille prennent ensemble le dîner. Le repas est beaucoup plus copieux que celui des jours ordinaires. Le poulet, le poisson et le fromage de soja sont les plats indispensables, parce qu’ils signifient, selon l’homonymie du chinois, le bon augure et l’excédent de grains et d’argent. Après le dîner, on bavarde, parfois en regardant la télévision, notamment la très populaire soirée de gala organisée par la chaîne nationale.

Le 1er du premier mois de lune, les chinois se lèvent aux aurores. Ils s’habillent de vêtements de fête, adressent leurs salutations à leurs parents et donnent à leurs enfants un peu d’argent, cela est identique aux étrennes chez nous. Pour les gens du Nord, lors du premier repas du Nouvel An, on mange habituellement des jiaozi, et pour les gens du Sud, des gâteaux de riz glutineux. Parce que jiaozi signifie par homonymie « adieu à l’année qui s’achève et accueil de l’année qui arrive »… sa forme ressemble au lingot d’or antique ; alors que l’homonymie du chinois de « gâteau de riz glutineux » signifie « tout va mieux d’année en année ». Du 1er au 5 de ce mois, les parents, amis, camarades de classe et collègues se rendent visite les uns aux autres pour présenter leurs vœux de bonne année et échanger des cadeaux.

pétard

Lancer des pétards est l’une des traditions représentatives de la fête du Printemps. Les éclats de pétards sont censés chasser les démons et on prie au son de ces pétards, pour la paix et le bonheur. Il est bien regrettable que depuis quelques années, le lancement des pétards soit interdit complètement ou partiellement dans certaines villes à cause de l’insécurité et de la pollution causés par les bruits et la fumée. On est alors contraint d’écouter les éclats des pétards émis par des cassettes ou ceux des ballons artificiellement crevés. Certaines personnes suspendent dans le salon des imitations de pétards. L’atmosphère chaleureuse de la fête règne non seulement dans toutes les familles, mais également dans les rues. On assiste à la danse des Lions ou du Dragon, l’on peut aussi flâner au marché des fleurs ou aller à la foire. L’animation dure jusqu’à la fin de la fête du Printemps, soit le 15 du 1er mois de lune. La Chine possède 56 ethnies, la date de la fête du Printemps chez les minorités ethniques est la même (ou proche) que chez les Han, mais les us et coutumes diffèrent.

Article : Xuanji.fr

Pensées, intention, projection et protection avec Bernard

Témoignage et interview de Bernard

Bonjour à tous. Comme promis, voici le témoignage, tant attendu, de mon ami Bernard, guérisseur à distance et exorciste. Cet interview et ce témoignage risque de surprendre plus d’une personne, sur les nombreuses possibilités et entités qui nous entourent, ainsi que des protections chinoises efficaces autour des habitats. Tout cela reste très subtil dans l’intention, sans oublier l’invisible (beaucoup plus présent qu’on ne le croît) et qui joue un rôle puissant. Cela démontre, à quel point, combien l’influence des vibrations est primordial… d’où l’importance de monter en vibration et de s’éveiller (même si nous ne sommes à l’abri de rien). Enfin, naturellement, cet exemple cité avec les Qilin ou kirins chinoises, peut probablement s’effectuer avec d’autres types de signes, tout aussi symboliques… du moins, je le pense ! on en revient une nouvelle fois à l’intention pure émise et ce qu’elle dégage. Ce qui explique, qu’on ne peut pas tricher avec la spiritualité… et que la lumière vous offre sa protection, lors d’un appel sincère. Tout cela se mérite.

Important à retenir : Après discussion et réflexion, nous avons compris (Bernard et moi) que les jambes avaient été ciblées, logiquement car elles sont à la hauteur des protecteurs (taille identique d’un chien voir d’un petit lion). Même si cela reste assez surprenant, l’intention est bien une clé précieuse pour sa vie, dans toute chose entreprise… donc ne négligez rien ! la vie peut vous offrir beaucoup… à condition de marcher droit, avec cœur et sincérité, en allant vers la lumière… Au plaisir !

Article : Xuanji.fr

Astrologie chinoise et cartes n’ont rien à voir

Il arrive parfois, que nous devons remettre les choses dans leur juste contexte, surtout quand l’intégrité d’un art noble comme l’astrologie chinoise est sali et employé comme un support mensonger, ce qui est réducteur. On ne peut pas tout confondre et mélanger ainsi, en se positionnant comme une personne dite spirituelle. Si certaines personnes sans limites, pensent qu’ils peuvent tout faire et tout transformer sans conséquence, à leurs guises, alors ils se trompent gravement. Comme il est dit, la liberté des uns, s’arrête ou commence celle des autres. C’est une simple question de respect, avec un minimum de jugeote à avoir. Et enfin, une nouvelle fois, je le répète :  » Quand l’ego ignore ses limites, il s’égare dangereusement.  »

Article : Xuanji.fr

 

Méditation taoïste – le bonheur

Cette méditation parle de trouver son bonheur en soi, par soi-même au présent… et non par tout ce qui se dit et s’entend d’alarmistes et d’effrayants comme c’est le cas actuellement. Annoncer de telles catastrophes n’aide en rien cette société. Ne vous laissez pas berner… la vie mérite d’être vécue pour ce qu’elle à offrir ! C’est la direction que vous prenez ensuite qui fait la différence…

Article : Xuanji.fr

Méditation taoïste – la guérison

Avant tout, joyeuse et heureuse année 2019 à tous, en vous souhait mes meilleurs vœux de bonheur, de chance, d’amour, de santé et de réussite… nous commencerons l’année en douceur, surtout à l’approche du nouvel an chinois. Durant ces 15 derniers jours, il est bon de régler ses conflits, ses factures, ses dettes et autres, avant d’attaquer la nouvelle année chinoise, le 04 février prochain. Ainsi, ces méditations taoïstes de Deng Ming-Dao sont un régal pour l’esprit, avec une compréhension simple. Ces 5 petites minutes de médiation sur un air de musique Guqin de Cai Jiyue amènent à une réflexion pour se pencher davantage sur la vie et son existence. Ces médiations seront d’une aide et un support supplémentaire pour y réfléchir plus profondément… à très bientôt !

Article : Xuanji.fr